L'histoire de la chaussure au Moyen-age

5. juin, 2018

Aucune vidéo n'a été insérée

26. mai, 2015

 

Les communautés avaient aussi leurs sceaux : ils représentaient, en général, une botte, un soulier, un soulier la poulaine, etc. Le mot cordonnier s’écrivait autrefois cordouanier, de cordouan, qui signifiait, dans le vieux français, cuir de Cordoue, ville célèbre par ses tanneries. Les cordonniers eurent souvent des démêlés avec les savetiers, qui prétendaient former avec eux une seule et même corporation ; mais presque toujours les savetiers se virent déboutés de cette prétention, et la communauté des maîtres carreleurs-savetiers demeura distincte de celle des maîtres cordonniers.

21. mai, 2015

La poulaine est une chaussure du Moyen Âge (XIIIe siècle) autant pour les femmes que pour les hommes.

C'est une chaussure allongée, à l'extrémité pointue mesurant jusqu'à 50 cm, généralement relevée. Plus l'on appartenait à une classe sociale élevée, plus la pointe était longue. Pour les rois, la taille de l'extrémité pouvait être aussi grande que voulu. Le bout est rembourré de mousse ou chanvre pour la rigidité de la pointe.

 

 

Le clergé réprouvait ces chaussures car le bout pointu de la poulaine permettait de relever la robe de la demoiselle assise en face, pouvant ainsi le faire remonter autant que cela lui était permis... De plus, sa longueur empêchait de s'agenouiller pour prier.

Charles V interdit ces chaussures par l'ordonnance royale de 1368 mais la mode perdura jusqu'aux années 1470.